Collectif clowns d'ailleurs et d'ici

ACTUS


En décembre le Théâtre du Soleil nous confiait les clés de son théâtre.
À charge pour nous d'en assurer la bonne marche, dans l'esprit du Théâtre du Soleil, avec ses rituels liés au grand respect dans l'accueil du public.
Toute une chaîne de solidarité s'est mise en route avec les bénévoles liés au Collectif clowns d'ailleurs et d'ici.
Dès le mois de novembre et tous les jours de décembre, des bénévoles on pris en charge les réservations téléphoniques, le tractage des flyers, comme Piat (venant de Marseille) qui a arpenté les rue de Paris pendant une semaine pour déposer des tracts dans les théâtres et les lieux dédiés au cirque.
Julot, Marie-Aimée, Agathe, Annie, Clochette, Fabienne et Marie ont distribué ces même flyers à la sortie des spectacles.
Pour l'aspect technique et logistique du matériel ce furent Benoît, Pierre, Didier, pour conduire les camionnettes, aller chercher le matériel, le ramener, faire les courses.
Un staff cuisine de 6 personnes était présent à tous les spectacles, préparant les repas pour les artistes et le public avant et après le spectacle, organisant le service, les courses, les réserves et les nombreuses vaisselles.
À tous les spectacles, deux personnes à la billetterie, d'avantage pour les soirs de salle pleine, deux personnes à l'accueil du public, une personne à l'artisanat, une personne à la librairie, du monde pour accueillir les retardataires, préparer la salle, l'extinction des lumière.....et pour gérer les urgences, les accidents, élongations, entorses (merci à l'INSEP pour son accueil et son attention pour les circassiens) avec la bienveillance et le suivi médical de Claire-Marie, toujours là en cas de problème.
En définitive environ 25 bénévoles investis, à tour de rôle pendant 2 mois. La plupart prenant sur leurs vacances, RTT, week-end ou venant au théâtre après leur journée de travail.
La notion de collectif prend ici tout son sens, grâce à une toile d'amitié et de solidarité tissée d'année en année depuis 2001 par le Ccai.
Merci donc à Valérie, Michèle Bd, Anatole, Jean-Alain, Audrey, l'équipe de Torcy, Madame De Lopez, Nadège, Bernadette, Sothy, Marie-Lyse, Nico, Vincent, Amélie et tous les autres que j'aurais omis de citer.
Merci à la troupe "Piyop", artistes de "Royaumes" qui ont su jouer le jeu du collectif avec la gentillesse et la délicatesse propre à leur culture.

Un grand merci à Michèle Bruhat....

Annie Chavaudret
Présidente.



royaumesroyaumesroyaumesroyaumes
pix
Appel à bénévoles pour le spectacle "Royaumes" au Théâtre du Soleil


Deux années difficiles pour Srey Leak et Ratha.
En 2010 un grave accident pour Srey Leak. 2 opérations plus tard la voilà revenue à l 'école de cirque de Rosny avec un nouveau porteur et un nouveau numéro de main à main.
Sa candidature à l'entrée à l'école nationale du cirque de Châlons-en-Champagne est imminente.
Un deuxième accident, celui de Ratha après une chute aux sangles aériennes.
Une opération prévue au mois de mars 2012.

Une famille d'accueil extraordinaire, Laurence Valentin et Jean-Philippe Cornet, les accueille dans sa maison avec leurs enfants, et avec tout ce que cela implique de soins, de rendez-vous médicaux, de suivi de rééducation, d'attention et de vie commune, sans oublier l'inscription de Srey Leak au collège et celles de Ratha aux cours de français, d'anglais, d'informatique et de de violon.

Sithang lui a atteint un excellent niveau au mât chinois.

Quant à Ako et Aprak ils sont en route vers une grande carrière d'artiste de haut niveau.
Après avoir obtenu la validation de leurs 2 ans de formation au CNAC lors des présentations publiques sur la piste du cirque rénové de Châlons-en-Champagne, Ako et Aprak ont entamé à l'espace chapiteaux de la Villette une tournée d'un an avec le spectacle "This is the end" mis en scène par David Bobee.

Srey Leak, Ratha et Sithang étaient présents à la générale le 17 décembre, accompagnés par Jean-Philippe et Xavier (voir les photos).
Ne manquez pas de les voir s'ils passent près de chez vous !
Ils seront à : Reims, Coutances, Cherbourg-Octeville, Caen, Douai, Obernai, Madrid, Creil, Elboeuf, Colombes, Auch, Saint-Médard en Jalles, Charleville-Mézières (voir site du CNAC pour les dates).



Les jeunes en formation en FranceLes jeunes en formation en FranceLes jeunes en formation en France
pix
Création de "Sokha", spectacle qui sera diffusé en 2012


Cambodge 3 semaines d’expériences exceptionnelles !

Joël Colas m'a demandé de l’accompagner au Cambodge cet été pour les chorégraphies du projet "SOKHA" .
Devenue chorégraphe professionnelle de danse contemporaine et après avoir dansé pour d’autres chorégraphes dans des théâtres depuis 2006, j'ai créé ma propre compagnie "Loutop", pour laquelle je mets en scène des spectacles de plein air. J’ai grandi en Suisse et en Amérique du Sud (Équateur).
L'écart de culture m'a marqué au Cambodge ; depuis que j'ai 13 ans je ne suis jamais retournée dans un pays d’une telle pauvreté. Utiliser ce que j'avais appris pour retourner dans un pays avec moins de moyens me paraissait absolument logique … et les moyens c'est sûr qu’au Cambodge ils sont incomparables avec les nôtres mais le besoin de s'exprimer dans l'art existe partout !
En arrivant au Cambodge j'ai dû d'abord abandonné l'image que j'avais forgée pendant mon enfance en Amérique du Sud : une espèce de paranoïa européenne de se faire voler, tomber malade etc … s'envola très vite, et a été remplacée par un énorme respect, un amour pour cette culture et cette mentalité exceptionnelle.
Les deux salamis que j'avais amenés ont été mangés par une personne en un soir. Quand je lui demandai pourquoi elle ne gardait rien pour demain il a été clair tout suite que pour elle demain pourrait ne pas arriver, alors c'est aujourd'hui ! Un coté positif qui brille sur tout qui est douloureux dans leur vie et leur histoire. J’ai été énormément impressionnée .
Le travail avec l’équipe de Sokha, ce furent surtout les cours de technique contemporaine et les bases de méthodes d'improvisation que j'ai pu leur apprendre. Un début à poursuivre absolument !
Les corps entraînés uniquement dans des disciplines de cirque (et pour la plupart surentraînés) et blessés étaient comme des éponges qui ont absorbé toutes ces informations et ces techniques. J’ai constaté d’énormes progrès au niveau relâchement, concentration, coordination et flexibilité, un mélange de timidité et de curiosité pour aller vers des improvisations, des contacts et se lâcher avec le mouvement. Quel plaisir personnel de voir ces résultats ! J'ai dû arrêter de regarder ma montre pour les horaires du travail et les pauses … pas facile pour une Suisse, mais tout à fait sain !

En parlant de la création, je n'étais pas tout le temps sûre qu'on se comprenne (la langue, notre mode d’abstraction …), mais ce qui est sûr, c’est que face au public ils montrent tout leur charme.
Je suis absolument fière d'avoir pu connaître Det et toute l'équipe qui fait exister cette école d'art. Le besoin de s'exprimer à travers l'art existe partout et ça fait du bien d’échanger et de bousculer la réalité qu'on a construite.

Merci à tous de m’avoir permis de vivre cette expérience, merci au Ccai, aux "Sokhas", et à toute l'équipe de PPS !