logo Collectif clowns d'ailleurs et d'iciPrésentation du collectifTous nos partenairesLes formations dispensées par le CollectifFormation des circassiensAccompagnement à la création de spectaclesLa formation techniqueFormation à la musique de spectacleFormation en arts plastiques et en arts appliquésToutes les tournéesCe que dit la presse du Collectif et des spectaclesLes carnets de bord et photosVous désirez nous rejoindre...Toutes nos coordonnées...

Téléchargez gratuitement ces outils pour accéder à toutes nos informations

Collectif clowns d'ailleurs et d'ici
Envoyez-nous un email...

Jusqu'à fin 2000, l'école de cirque de Phare Ponleu Selpak suit une évolution rapide. Elle dispose à l'époque d'un seul professeur et fait face à un certain enfermement : elle ne peut assister à aucun spectacle de cirque et n'a comme référence que la seule école de cirque de Phnom Penh.

Parallèlement, le Collectif clowns d'ailleurs et d'ici commence à prendre forme. Un planning d'intervention est proposé sur deux ans avec pour objectif de renforcer les bases techniques, de développer une approche artistique et de renforcer la sécurité et la préparation physique.

Le Collectif élargit peu à peu son domaine d'intervention au spectacle vivant en général, intégrant la musique, le dessin (costumes et décors) et la technique (régie).

Les actions menées depuis ont permis au Collectif de constituer des équipes de formateurs qualifiés, venant de diverses disciplines. Leur diversité permet de répondre aux besoins et demandes multiformes de PPS.

La formation des circassiens (élèves et professeurs)

Durant les cinq premières années, le travail du Collectif clowns d'ailleurs et d'ici s'axe sur la formation des élèves et, au travers de ces sessions, à une sensibilisation de Khuon Det (directeur de l'école de cirque de PPS) et de ses assistants afin qu'ils prennent le relais auprès des générations suivantes. Les intervenants [pdf 154 ko] sont des artistes issus d'horizons différents : du cirque traditionnel au nouveau cirque, des compagnies de rue aux troupes de théâtre.

Dans le même temps, des jeunes sont accueillis sur le long terme dans des écoles de cirque à l'étranger  :
- l'Ecole nationale des arts du cirque de Rosny (www.enacr.com) accueille un élève en 2002
- l'Ecole de cirque de Bordeaux forme 2 jongleurs acrobates en 2006
- l'Ecole de cirque de Lomme (http://asso.nordnet.fr/lesateliersducirque/index.html) reçoit 2 élèves en 2004 et 10 en 2007
- l'Ecole de cirque d'Hanoi au Vietnam accueille 3 circassiens en 2007.
- Le CNAC (Centre National des Arts du Cirque) de Châlons en Champagne accueille Ako et Apra depuis septembre 2009 et pour 3 ans.

En 2007, le Collectif et PPS décident conjointement de mettre en place une équipe de professeurs , tous issus de la première promotion. Ces jeunes présentent alors un bagage technique et une maturité suffisants pour recevoir une formation spécifique d'entraîneur : ils suivent en France une session sur la pédagogie avec l'Ecole de cirque Le Lido de Toulouse (31) (www.lido.toulouse.fr), le Pop Circus à Auch (32) et le Cirque d'Orge à Sainte Geneviève des Bois (91) (http://cirquedorge.free.fr/ ).

Spectacle
Accompagnement à la création de spectacles

Dès 2003, le Collectif accompagne tous les aspects de la création de spectacle (création « Ban Touy Ban Tom et Cie ») et de numéros, en intégrant circassiens, techniciens, musiciens et plasticiens. Divers intervenants [pdf 154 ko] se rendent au Cambodge pour assister les professeurs et échanger avec les élèves ; un suivi et une formation spécifique sont aussi assurés lors des tournées (mise en scène, technique, installation et adaptation sur les lieux).

En 2005, les 3 spectacles de fin d'étude de la première génération (« De 4à5 », « Holiday Ban Touy Ban Tom » et « Phum Style ») voient intervenir les membres du Collectif sous plusieurs angles : décors et musique, technique et mise en scène, regard extérieur.

La formation technique

Dans un premier temps, deux postes d'apprentis techniciens voient le jour, répondant aux besoins en diffusion des spectacles ; issus de l'école de cirque, ils assurent la gestion et l'entretien du matériel . Lors des tournées au Cambodge et à l'étranger, des régisseurs professionnels [pdf 154 ko] investis dans le Collectif assurent un suivi ; des formations spécifiques voient aussi le jour lors de rencontres avec d'autres techniciens professionnels.

En 2004, l'acquisition de nouveau matériel (d'éclairage, de sonorisation, ...) permet la mise en place d'une équipe de cinq techniciens et d'un chef régisseur. Ils seront aussi formés au montage et à l'entretien du chapiteau de PPS.

En 2007, deux régisseurs du Collectif interviennent pour assister les jeunes de PPS dans la préparation et le déroulement du festival Tini Tinou : préparation technique, gestion du planning, maintenance du matériel et gestion des fiches techniques des différents spectacles accueillis.

(Août 2008 – installation du nouveau chapiteau)

Formation à la musique de spectacle

En 2005, un premier musicien du Collectif intervient pour la création musicale du spectacle « De 4à5 ». Une classe spécialement dédiée à l'écriture et la mise en place de la musique de spectacle voit le jour au sein de l'école de musique de PPS.

Cet engagement se poursuit avec la création d'un répertoire musical qui diffère de la musique traditionnelle khmère et du karaoké. La découverte de la musique occidentale se développe aussi par une initiation au solfège et à la rythmique en parallèle d'un travail de transcription et d'écriture de la musique khmère (traditionnellement de transmission orale).

Formation à la musique de spectacle
Formation en arts plastiques et en arts appliqués

L'investissement du Collectif clowns d'ailleurs et d'ici se traduit dès le départ par des échanges avec l'école de dessin de PPS. Des artistes [pdf 154 ko] s'impliquent dans la création de décors : en 2003, un éveil à la scénographie est assuré par un plasticien professionnel, lors de l'élaboration des décors de la première création de PPS. Le processus s'est renouvelé avec les 3 spectacles de fin d'études de la première promotion en 2005.

Les spectacles de prévention (avec des thèmes tels que mines antipersonnel ou prévention sida) sont aussi l'occasion de mettre en place des panneaux didactiques (narratifs, éducatifs et décoratifs) qui se greffent à la prestation.

Les élèves de l'école de dessin s'investissent aussi sur la décoration et la signalétique du festival Tini Tinou.

Formation en arts plastiques et en arts appliqués
 

Téléchargez Adobe Reader Téléchargez Flash Player
Le Collectif - Les partenaires - Les formations - Les spectacles - Presse - Carnets de bord - Comment participer ? - Contacts
© www.pierre-etienne.com
Retour à la page d'accueil